Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2016

Fragment XXXXIII

Sacré !  Écrit profane

 

De l’amour

La coupe

M’enivre

Sans amour

Absurde

De vivre

 

Patient

Je suis

Mais

Ne peut

L’être

Dans

La passion

Rester

Longtemps

Sans voir

Ton visage

Me noyer

Dans ton

Regard

 

Ô lune

De mes nuits

Mes pupilles

Te saluent !

 

L’étreinte est forte

L’âme est avide

La fusion est incomplète

Les corps s’accolent

Les lèvres recoulent

Les envies se hurlent

Les cœurs insatiables

Réclament

La fusion

Des âmes

La raison

N’a plus

Lieu d’être

Le banquet

Est exclusif

A nous deux

A bas !

La raison

Sus !

Aux doutes

 

Laissons parler

Nos êtres

Laissons parler

Nos âmes

Evanescentes

Parler notre

Passion

Dire nos désirs

Crier nos silences

Nul jugement

N’entravera

Notre élan

Le plus haut

Des cieux

Enviera

Notre extase

Témoignera

De notre

Consistance

Affinera

Notre substance

Prophétisera

Une autre genèse

Celle des amants

Heureux malheureux

A venir

Notre amour

Profane surement

Qu’importe !

Notre amour

Fera matière

Du livre sacré

Futur

Des divinités

Jalouses

De notre

Exception^

Égalant

La pureté

Des houris

Et des

Éphèbes

 

Rachid Daouani

 Béni Mellal, le 8 Mars 2009 

12:10 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (39) | | | Digg! Digg |  Facebook

26/06/2016

Fragment XXXXXXXVII

آه أيتها القصيدة


في غفلة
من المُتن
التي آثرت
السقوط الشهير
كلماتنا
التي نُسبح بها
أمام رَحَبة
هيكل اللاهوت
الحسود
و على رؤوس شفاهنا
تأخذ الكينونة
أسمى معانيها

عند مَحارِبنا
المِضيافة
كنا و سنبقى
البَردي و المداد
بأجسادنا
نكتب النص النسيء
سهواً
تجاوزاً
فثارا
أو انتقاما
هل تعلمون؟

صرخاتنا
آهاتنا
نداءاتنا
ستكون قولنا
المهيب
شغلنا المقدس

آدم و حواء
إسلي و تسليت
عبلة و عنتر
روميو و جولييت
و الآخرون كثر
عشاق تعساء
عشاق سعداء
سيكونون صُحباء
مستقبلنا
سيهللون
للمثل الكامل
المُكتمل
للنبوءة
غير المُنتظرة
"بورخيس"
"الخطيبي"
سيعلنون مجيء
النورة المخبوءة

سننظم القصيدة
دُنيوية أو مقدسة
فليكن!

برشيحنا
بعصارتنا
مُملحة مُحلاة
يكون المداد
الزائل الأبدي
الذي به نكتب
قصيدتنا
نعاود الكرة
دوما أبدا
قصيدتنا
ستُغنى في
كل اللغات
على جميع الإيقاعات
صالصا
تانغو
كناوة
سوف تُرقص

من سيفوز
الأعلى أو الأسفل
هل تعلمون؟
 

© Rachid Daouani (Dépôt SGDL 06/2009)


Sacré texte profane !
(Suite)


A l’insu des
Textes
Relatant
La fameuse
Chute
Nos mots
Egrenés
Au parvis
De la Divinité
Envieuse
Au bout
De nos diaphanes
Lèvres
Le verbe être
Prend ses
Lettres de
Noblesse
A nos autels
Accueillants
Nous en sommes
Et serons
Le papyrus
Et l’encre

De nos corps
Nous écrirons
Le texte
Qui n’a pas
Eu lieu
Là-haut
Le texte
Omis par
Inadvertance
Nonchalance
Ou vengeance !
Allez le savoir !

Nos cris
Nos gémissements
Nos appels
Seront
La parole sacrée
De la divine
Besogne

Eve et Adam
Issli et Tisslit
Samson et Dalila
Et autres
Amants
Heureux
Ou
Malheureux
Seront
Nos futurs
Compagnons
Et apôtres
Ils jubileront
De voir
La parabole
Parfaite
De la prophétie
Inattendue
Borges
Et le prophète
Voilé
Nommeront
La rose cachée

Se dire
En poème
Profane
Sacré
Advienne que
Pourra !

Du poème
Nos sueurs
Nos sucs
Salés
Sucrés
Nos arômes
Seront
L’encre
Ephémère
Et éternelle
Répétée
Toujours
Et encore

Dans toutes
Les langues
Nous serons
Chantés
Sur tous
Les rythmes
Salsa, tango
Gnawi
Nous serons
Dansés

Entre
Là-haut
Et
Ici bas
Qui
Triomphera
Le savez-vous ?
 
 
 
 
Rachid Daouani

© Rachid Daouani (Dépôt SGDL 06/2009)

23:32 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (18) | Tags : bilingue | | | Digg! Digg |  Facebook

Fragment XXXXXXXXXXII

Le rimailleur en flagrants délires !

FAtma ! Je délire et je te le dis.

Nos dires nous enivrent. Nous nous en sommes soulés depuis des siècles… Nous voilà au pied du mur. Nous voilà devant le fait pas encore accompli. Ce n’est pas encore fait...

Nos mots, nos dires, citadelles et remparts illusoires, contre les assauts de notre désir. Jusqu’à quelle mesure pourrons-nous tenir le siège ? L’abstinence est énorme. Lourde. Pesante.

Il y a longtemps. Le temps de ton absence. Le temps où il n´y  avait de toi que l’idée. En ce temps je t’avais parlé de notre amour à l’insu du texte sacré. Ah ce sacré texte profane ! (cf. I et II). Je voulais te dire que, quand tu n’étais pas là FAtma, tu étais le fruit défendu, prohibé. Tu es ce fruit dont la symbolique, chair ou âme, réveille, attise, et brûle l’envie et la convoitise de mes lèvres que tu aimes tant. Mes lèvres je commence à les aimer par ton amour. Elles seules savent, malgré mes sourires, l’avidité des dents du mâle qui habite en moi. Je n’y peux rien. Je suis mâle et pas uniquement diseur de mots. Mon mal est ma culture et ma raison. Je te dis non avec la raison. Je te dis oui en silence…

J’ancre mon regard à tes pupilles à la fois bleues et noisette. Orientales ou occidentales. Va le savoir rimailleur du non sens ! J’ancre/encre mon regard au tien pour augmenter mon désir et le tien. Pour tenter la tentation. État entre deux, où l’acte jubilatoire, l’ultime, aura ou n’aura pas lieu.

Quand je ferme mes paupières mes pupilles sentent tes doigts. Ma peau tressaille à tes moindres touchers. L’ivoire de ta peau, le brun de tes cheveux parcourent et traversent mon corps dans tous les sens…

Tous me dictent tes angoisses. Ils me psalmodient ton appréhension…

Je vois tes lèvres qui saisissent les miennes. Mine de rien elles me chantent ton envie de moi... écrivent en moi avec leur chaleur et leur souplesse ton avidité de moi. Je suis happé, aspiré. Je ne vois, pense et n´agis qu’avec ma bouche…

A mon tour, je psalmodie et égrène sur le parvis de tes lèvres d’agréables spasmes. Intenses. Lents. Ils croissent à force… Étayent les canaux de tes désirs, tes cavités s’ouvrent, tes proéminences se dressent à vue.

Le feu nous atteint ... Proéminence mienne ... 

J’attends ta bénédiction ...

 

Rachid Daouani

Ouarzazate, le 12/13 Décembre 2009

23:30 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook

05/07/2015

Mes Lettres à Fatma

Mon dernier livre paru chez Edilivre: 3Mes lettres à Fatma, correspondances imaginaires"

mes lettes à Fatma.jpg

http://www.edilivre.com/librairie/mes-lettres-a-fatma-correspndance-imaginaire-22f9efa778.html#.VZk9eEbWvQI

16:22 Écrit par danyrachid | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook

01/06/2015

Première lecture des "Fragments d'amour"

14.pdf

20:03 Écrit par danyrachid | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook