Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

Fragment XXXXXXXXXXXXXXII

 

‎La répétition ne tourne pas à vide même si rien ne se répète. J'essaie de saisir chaque moment comme si c'était toujours l'ultime fois. De l'entre-deux je fais ma continuité. De l'instant d'entre les instants j'échappe au temps...

Pour m'échapper je me tais. Je ne dis plus. Je ne dis rien. Rien

Rien je dis…

Mais mes non-dits sont une présence du dire. Celle de dire sans les mots. Je me tais….

Point de suspension…

Le temps est suspendu. l'espace est circulaire. La circularité n'est pas vacante…Elle se répète… La répétition ne tourne pas à vide. Même si rien ne se répète…

J'erre. Je suis les lignes de fuite de ma main. Je n'avance ni ne recule…Je marche… Je vais. je viens. Je ne cherche ni ne trouve…

J'erre

Je parcours tes couleurs. Je parcours tes dires. Je vogue entre les uns et les autres comme pour pister ta trace… Suivre au flair un sentier… Ce fin fil de soie qui nous lie et rallie…Malgré le temps. Malgré l'espace. Malgré les distances…

Je m'entraine là-bas… Notre lieu connu que de nous deux. Toi  et même. Malgré le temps, malgré l'espace, malgré les distances je serai aux confins inconnus de ce lieu. Notre lieu …

Périple périlleux et séduisant…

(A suivre)


Rachid Daouani

Casablanca, le 8/9 Décembre 2010

 

20:29 Écrit par danyrachid dans Lettres | Commentaires (2) | | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

O fil de soi s'étend l'infini des fibres de l'âme, l'errance en instance puise le souffle des amants, les hurlements du silence fondront l'essence des sentiments aux filigranes errants, l'espace vibrera d'infinie passion...

Écrit par : zakia | 09/12/2010

C'est magnifique le nouveau design!!!!!!!!!!!!!!J'adoore!!!♥♥♥

Écrit par : zakia | 11/12/2010

Les commentaires sont fermés.