Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2016

Fragment XXXXXXXVII

آه أيتها القصيدة


في غفلة
من المُتن
التي آثرت
السقوط الشهير
كلماتنا
التي نُسبح بها
أمام رَحَبة
هيكل اللاهوت
الحسود
و على رؤوس شفاهنا
تأخذ الكينونة
أسمى معانيها

عند مَحارِبنا
المِضيافة
كنا و سنبقى
البَردي و المداد
بأجسادنا
نكتب النص النسيء
سهواً
تجاوزاً
فثارا
أو انتقاما
هل تعلمون؟

صرخاتنا
آهاتنا
نداءاتنا
ستكون قولنا
المهيب
شغلنا المقدس

آدم و حواء
إسلي و تسليت
عبلة و عنتر
روميو و جولييت
و الآخرون كثر
عشاق تعساء
عشاق سعداء
سيكونون صُحباء
مستقبلنا
سيهللون
للمثل الكامل
المُكتمل
للنبوءة
غير المُنتظرة
"بورخيس"
"الخطيبي"
سيعلنون مجيء
النورة المخبوءة

سننظم القصيدة
دُنيوية أو مقدسة
فليكن!

برشيحنا
بعصارتنا
مُملحة مُحلاة
يكون المداد
الزائل الأبدي
الذي به نكتب
قصيدتنا
نعاود الكرة
دوما أبدا
قصيدتنا
ستُغنى في
كل اللغات
على جميع الإيقاعات
صالصا
تانغو
كناوة
سوف تُرقص

من سيفوز
الأعلى أو الأسفل
هل تعلمون؟
 

© Rachid Daouani (Dépôt SGDL 06/2009)


Sacré texte profane !
(Suite)


A l’insu des
Textes
Relatant
La fameuse
Chute
Nos mots
Egrenés
Au parvis
De la Divinité
Envieuse
Au bout
De nos diaphanes
Lèvres
Le verbe être
Prend ses
Lettres de
Noblesse
A nos autels
Accueillants
Nous en sommes
Et serons
Le papyrus
Et l’encre

De nos corps
Nous écrirons
Le texte
Qui n’a pas
Eu lieu
Là-haut
Le texte
Omis par
Inadvertance
Nonchalance
Ou vengeance !
Allez le savoir !

Nos cris
Nos gémissements
Nos appels
Seront
La parole sacrée
De la divine
Besogne

Eve et Adam
Issli et Tisslit
Samson et Dalila
Et autres
Amants
Heureux
Ou
Malheureux
Seront
Nos futurs
Compagnons
Et apôtres
Ils jubileront
De voir
La parabole
Parfaite
De la prophétie
Inattendue
Borges
Et le prophète
Voilé
Nommeront
La rose cachée

Se dire
En poème
Profane
Sacré
Advienne que
Pourra !

Du poème
Nos sueurs
Nos sucs
Salés
Sucrés
Nos arômes
Seront
L’encre
Ephémère
Et éternelle
Répétée
Toujours
Et encore

Dans toutes
Les langues
Nous serons
Chantés
Sur tous
Les rythmes
Salsa, tango
Gnawi
Nous serons
Dansés

Entre
Là-haut
Et
Ici bas
Qui
Triomphera
Le savez-vous ?
 
 
 
 
Rachid Daouani

© Rachid Daouani (Dépôt SGDL 06/2009)

23:32 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (18) | Tags : bilingue | | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Naima Benabdelali, à 16:52 le 25 juin
Rachid,il est de qui ,ce poème ?

Écrit par : Naima Benabdelali | 27/06/2009

à 19:19 le 25 juin
Faut-il vraiment qu'il y ait un gagnant à la fin?? :)

Écrit par : Rachel Chidiac | 27/06/2009

à 23:54 le 25 juin
Pas du tout Rachel?!!! La question n'est pas là....

Écrit par : Rachid Daouani | 27/06/2009

à 00:31 le 26 juin
Bien sûr que non Ami mais moi j'étais un peu curieuse de savoir ta réponse à toi.merci de m'avoir répondu...

Écrit par : Rachel Chidiac | 27/06/2009

à 08:25 le 26 juin
C'est l'Amour qui triomphera Rachid !

Écrit par : Monique-Marie Ihry | 27/06/2009

à 08:48 le 26 juin
"Que peut-il arriver lorsque des sortil... Lire la suiteèges millénaires se conjuguent à une science moderne aussi performante que dépourvue d'éthique ?" ( Amin Maalouf )...
"Etre le papyrus et l'encre pour écrire de vos corps le texte qui a eu lieu la-haut et non ici-bas...entre la-haut et ici-bas qui triomphera?... C'est toute la question..."
Je pense que si il y a VRAI AMOUR, c'est toujours lui qui triomphera malgré tous les obstacles, sinon la question ne se pose même pas....c'est ce que moi je pense mon cher et tendre ami RACHID..

Écrit par : Anne Volpe | 27/06/2009

à 09:21 le 26 juin
... Tu écris et poses ton émoi,
Désosses les maux
Et hausses des mots
Qui crient le vrai.
C'est que tes vers en jachère... Lire la suite
Ourlent LA question,
Ta naissance
Ta re-naissance
Ton amour
La vie,
Dans un flot dansé de feuilles que caresse ta main
Dans cet entrevoix nu que rythment tes mots...
Dans ton âme, très Cher Rachid, chauffe la vie.
Merci à toi, infiniment...

Écrit par : Véronique Sauger | 27/06/2009

à 09:42 le 26 juin
bonheur et plaisir, texte et commentaires, entrelacés ... la danse des mots des pensées ... qui se souvient de "l'Impensé radical" ?

Écrit par : Gilda Nataf | 27/06/2009

à 10:01 le 26 juin
C'est justement cela la richesse des pensées... quand chacun lit son histoire dans l' oeuvre, le poête a réussi pleinement.... la même chose pour tous les autres arts, que ce soit en peinture, sculptures ou autre....
Le plaisir est autant dans la lecture du texte que dans les commentaires qui accompagnent et ce n'est pas RACHID qui me contredira....cela doit lui plaire, voir ce que sa propre pensée suscite....chez les autres...

Écrit par : Anne Volpe | 27/06/2009

à 10:10 le 26 juin
Que c'est magnifique de te lire, tes mots sont l'enchantement! Merci de m'avoir convié à cette merveille!

Main sur le coeur

Écrit par : Mohammed El Qoch | 27/06/2009

à 15:13 le 26 juin
Un poète qui chevauche aisément dans deux langues , ne peut que nous faire voyager à travers deux continents.
Merci à toi Rachid de nous faire rêver deux fois en un seul instant.

Écrit par : Mohamed El Jerroudi | 27/06/2009

à 15:32 le 26 juin
و معك أمضي ....تأخذني تأشيرة الكلمة ...أتباهى بك و بما تكتبه
تدهشني ...في كل مرة أقف أمامك أجد نفسي أمام شاعر
الكلمة طوع يديه ...يضحكها ..يبكيها ..يؤنسها و تؤنسه
أسعد دائما بدعوتك لكي أقرأ أفكارك و أحاسيسك
تحياتي رشيد

Écrit par : Jancet Jarkass | 27/06/2009

à 20:50 le 26 juin
Le transcendantal peut-il triompher de l'immanent ?
Ce dernier n'est-il pas l'Accueillant ?
Ce pétrisseur du cheminement de l'un par et vers l'autre.

Mais qu'importe le Verbe et sa Guidance... Lire la suite
Et la salvatrice tentation d'une dissidence
Puisque
" De nos corps
Nous écrirons
Le texte
Qui n’a pas
Eu lieu
Là- haut ..."

Merci si-Rachid pour ce partage.

Écrit par : Al Marsawi A-Rihab | 27/06/2009

à 12:57 le 27 juin
oh!!!!!!!plaisir dans les deux langues!!!!!!!!!!
touchee et ravie que vous m ayez fait partager merci

Écrit par : Amel Dhaouadi | 27/06/2009

à 17:49 le 27 juin
Des mots a lire, des mots a relire, quand viendera le moment de les entendre ???

Écrit par : Fadila El Gadi | 28/06/2009

à 21:11 le 27 juin
"Entrer dans le r... Lire la suiteêve de cette danse éternelle aux côtés des illustres fantômes qui l'auront usée à la suite des amants premiers, communion séculaire des sens que le tourbillon des âges emporte faisant fi des extrêmes qu'on ne vit pas, sourd à tout ce qui n'est pas ce rythme endiablé du désir des corps que la raison maintes fois sermonnée ne maitrise plus, rejetant la sagesse pour ne plus connaître que l'exquise torture de la tourmente, les extases éphémères qui laisseront trace dans les écrits sacrilèges portant aux nues une seule divinité, celle de l'amour vainqueur possédé, emporté de folle passion effrénée et meurtri d'abandon désespéré, schéma cyclique d'une mort annoncée de l’ardeur portée à son paroxysme que tu chantes admirablement distillant tes mots envoûtés de désirs qui cascadent de tes fabuleuses poésies enflammées refaisant l'histoire en la répétant inlassablement, merveilles en vers que l'amour enlace et emporte racontant la fusion des âmes égrenée en lettres de feu…"

Écrit par : Ariane Wolteche Daumen | 28/06/2009

à 05:25 le 28 juin
Peut-être que Eros, le sait... Il est si malin avec Cupidon pour connaître l'Humain...Regarde avec tous ces amants célèbres...parfois, il a fait fort...
Je ne sais toujours pas lire ta langue...mais le graphisme chante sur mon âme...comme une douce caresse...
Merci, mon ami Rachid
De mon âme à la tienne, je t'aime
Je t'embrasse... Lire la suite
Tendresse♥

Écrit par : Catherine Deschamps de Boishébert | 28/06/2009

à 11:35 le 28 juin
«profane, sacré...»
Poème profane, sacré...L’encre éphèmère , éternelle
"Entre là-haut et ici bas qui triomphera?"
La poésie seule pourrait triompher., celle qui dans un vertige de surpuissance accorde à l’acte d’amour éphémère un espace réservé à l’éternité du Sacré...

Écrit par : Bernadette Jadot | 28/06/2009

Les commentaires sont fermés.