Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2012

béton et bitume

 « J’ai entrevu se profiler cette lumière qui bat pavillon

Contre l'usure du temps

A travers Spartel Le cap et la trismegiste empreinte d'Hercule

devant leurs ombres titillées par l'onde salée et alanguie

Le béton et le bitume 

Crient haro sur le détroit

Les ombres hideuses sans scrupules viennent à la rescousse

Les êtres passent et repassent

déférence et amnésie obstruent l'horizon

D'aucuns ne se rendent à l'évidence

Humera-t-on cette ondée qui ne trempe que le sable ...»

 

Rachid Daouani

le 7 Juin 2012, après mon retour de Tanger

Tous droits réservés 

22:20 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.