Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2012

Mea-culpa

Momifié  par l’immaculée

qui me rapproche

et m'éloigne

de la vie

s’éffrite

se tait

me boude

papyrus ou lin

 

Le  qalam s’étiole

se rétrécit

le pinceau hirsute

s’éparpille  

...

 

Qu’à cela ne tienne !

 

 

Rachid Daouani

Casablanca, le 7 Septembre 2012

Tous droits réservés

 

15:12 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.