Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2013

Hommage à ma mère

Je me voue aux aléas des jours

La réminescence de ma voix

retentit malgré l'amnésie

elle se fait écho de ce silence

trop parleur

Je l’entends en dépit du baîllon


c’est un peu comme un fin fil de soie

Ondée coulant par gouttelettes

dans la caverne du désert


là-bas aux antipodes du firmament

silence entre la vie et la mort

sang entre l'être et le non-être

J'entrevois ce visage venu

d'un ailleurs insoupçonné

étrange et familier

Ce voyage précoce ou tardif

où je vois au delà des choses

et des êtres

au visage étrange et familier

je tends la 
main

je la passe sur mon coeur

et l'ouvre

une lumière aveuglante jaillit

m'envahit par la bouche

me parle de moi

de vous

de ma mère

Je ne suis pour personne

je suis pour elle

je suis pour tous


Rachid Daouani

Casablanca, 6 janvier 2013

15:03 Écrit par danyrachid dans Prose et Poésie | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.